Le Conseil consultatif des jeunes

Contribuer à façonner l’avenir des Camps Tim Hortons
Le Conseil consultatif des jeunes a été créé en 2018 afin que les jeunes que nous accueillons puissent nous aider à prendre les meilleures décisions qui soient. Permettre aux jeunes d’avoir leur mot à dire sur notre mode de fonctionnement, nous aide à demeurer pertinents pour nos campeurs, et à assurer le développement continu de notre organisation. Jusqu’ici, notre CCJ a aidé la Fondation à orienter certaines décisions relatives aux groupes de cabine mixtes, au processus d’inscription des campeurs, aux programmes de soutien aux campeurs, à la rétroaction des campeurs, au recrutement du personnel, à notre image et à nos collectes de fonds. À l’heure actuelle, le CCJ est composé de neuf campeurs et anciens campeurs passionnés par ce que nous faisons, qui représentent la diversité régionale de notre pays. Apprenez-en plus à leur sujet ci-dessous!
Tim Horton Foundation Camps Board of Directors
Bitisho

Bitisho

(elle) - Hamilton (Ontario)

Bitisho réside à Hamilton, en Ontario, où elle termine présentement sa dernière année du secondaire. Elle est bénévole à l’Hôpital général de Hamilton et fait partie de l’équipe d’alphabétisation de son école. Bitisho a terminé le cinquième palier de notre programme estival et elle est de retour au sein du CCJ après y avoir siégé en 2018-2019. Elle parle couramment l’anglais et le français. Bitisho a décidé de poursuivre des études postsecondaires en développement international et en mondialisation. Elle a choisi ce domaine parce qu’elle en a assez de voir les gens ignorer les injustices dans le monde et elle souhaite avoir un impact positif. Bitisho est reconnue comme étant une personne très authentique. Elle est dévouée à son entourage proche, mais elle n’hésite jamais à accueillir de nouveaux venus à bras ouverts. Son rire est contagieux!
« Je m’efforce d’être une personne sur qui les autres peuvent compter. J’ai vécu des situations où j’aurais aimé avoir quelqu’un comme ça dans ma vie, alors je veux être cette personne pour les autres. » – Bitisho
Gus

Gus

(il) - Surrey (Colombie-Britannique)

Fier résident de la Colombie-Britannique, Gus habite présentement à Surrey, où il effectue sa 12e année à l’école secondaire. En plus d’étudier à temps plein, il fait partie d’un cercle de lecture autochtone, il dirige le club de la Croix-Rouge de son école et il est membre d’un club environnemental. Il a récemment formé un groupe de sensibilisation à la santé mentale à son école. Il espère se rendre avec ce groupe dans d’autres écoles de sa région afin de discuter en profondeur de mieux-être mental avec les élèves. Gus suit présentement un cours de théâtre musical à l’école, il est devenu le plus jeune employé à obtenir un poste de gestion à son travail et il siège au Conseil consultatif des jeunes depuis maintenant deux ans. Qu’il s’agisse d’arts visuels, de danse ou de théâtre musical, la créativité coule dans ses veines. Il a l’intention de faire carrière dans le domaine de la musique. Sur le plan scolaire, il adore résoudre des problèmes, notamment dans ses cours d’introduction au calcul et de chimie. Gus crée une espace sécuritaire partout où il va en ouvrant son esprit et son cœur à toutes les personnes qu’il rencontre.
« Je ne porte aucun jugement, et comme ami, c’est mon devoir d’écouter » – Gus
Aimen

Aimen

(elle) - Edmonton (Alberta)

Aimen a grandi à Airdrie, en Alberta, et elle réside présentement à Edmonton, où elle effectue sa 10e année à l’école secondaire. Sa passion pour aider les jeunes et leurs familles est à la base de son projet de devenir pédiatre. Aimen entreprend cette année le palier 4 de notre programme estival. Selon elle, le camp lui a permis de renouveler sa confiance en elle. Elle est très active et participe à des activités comme le kickboxing, le basketball, les arts plastiques et des initiatives scolaires comme le mentorat étudiant. Aimen est une rédactrice hors pair et elle met régulièrement ses talents à contribution pour faire entendre ses opinions. Son attitude positive est contagieuse et elle encourage souvent ses pairs à sortir de leur zone de confort pour explorer leur créativité personnelle.
« Les Camps Tim Hortons m’ont vraiment aidé à m’épanouir et je ne serais pas qui je suis aujourd’hui sans cette expérience » – Aimen
Antonio

Antonio

(il) - Flint (Michigan)

Antonio est un fier résident de Flint, au Michigan, où il est un élève de 10e année au secondaire. Sa passion est de contribuer à offrir plus d’opportunités aux gens des communautés marginalisées et aux personnes de couleur. Antonio s’apprête à entreprendre le palier 4 de notre programme estival et il a hâte de présenter sa candidature au Conseil consultatif des jeunes depuis sa création en 2018. Antonio participe à un nombre impressionnant d’activités parascolaires. Il s’implique au sein du Programme des jeunes ambassadeurs, du Flint Repertory Theatre, du Principals Advisory Council, de l’organisme Grands frères/Grandes sœurs et du programme de mentorat Men of Excellence. Il nous impressionne sans cesse par sa capacité à trouver du temps pour ses amis, sa famille et son camp.
« Il faut faire partie de la solution, pas du problème. » – Antonio
Amy

Amy

(elle) - Clarkston (Michigan)

Originaire de Clarkston, au Michigan, Amy en est à sa première année à la Eastern Michigan University, où elle étudie l’enseignement secondaire avec une concentration en sciences sociales et en histoire. Amy a effectué le palier 5 de notre programme estival à l’été 2019. Elle est de retour au CCJ après y avoir siégé en 2018-2019. Amy adore s’investir dans les choses qui la passionnent, comme l’enseignement, ses amis, sa famille et diverses causes qui viennent en aide aux autres. Amy est une membre active et dévouée de sa communauté tout au long de l’année. L’été, elle travaille comme animatrice à un camp de jour, où elle a l’occasion d’aider les campeurs et d’avoir un impact positif. Ses pairs la décrivent comme étant ambitieuse, organisée et très solidaire. Le travail d’équipe est une deuxième nature pour elle.
« Si je sais que mes efforts auront un impact positif pour les autres, alors je m’implique à fond. » – Amy
JiYu

JiYu

(elle) - Moncton (Nouveau-Brunswick)

JiYu est née à Gwangju, en Corée du Sud, et elle a immigré au Canada en 2010. Elle vit présentement à Moncton, au Nouveau-Brunswick, où elle est en 11e année à l’école secondaire. Représentante au sein du conseil étudiant de son école et membre du Conseil jeunesse du Grand-Moncton (parrainé par l’Honorable Ginette Petitpas Taylor), JiYu effectuera le palier 5 de notre programme estival en 2020. JiYu adore faire une différence et elle espère devenir dentiste un jour, afin d’offrir des soins dentaires accessibles aux gens dans le besoin. Son emploi du temps est réparti entre ses études, sa famille, ses amis et ses tournois de badminton, sport pour lequel elle représente son école, son club local et l’équipe provinciale. C’est une personne compatissante, honnête et une coéquipière formidable.
« Je veux aider et rendre les expériences des autres campeurs aussi mémorables que la mienne. » – JiYu
Megan

Megan

(elle) - Halifax (Nouvelle-Écosse)

Megan a grandi sur l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, et elle étudie présentement à l’Université Mount Saint Vincent, à Halifax. Elle travaille à l’obtention d’un baccalauréat en sciences, avec une majeure en biologie et une mineure en neurosciences. Megan fait partie de la famille des Camps de la Fondation Tim Hortons depuis près de neuf ans, d’abord comme campeuse et maintenant comme animatrice. Au cours d’une journée typique, Megan accomplit une multitude de tâches pour l’école et le travail, tout en écoutant sa musique préférée et en passant du temps avec ses amis. Megan est extrêmement douée pour discuter de tout et de rien avec les gens qu’elle rencontre. Sur le plan professionnel, elle œuvre activement à créer un environnement sûr pour toutes les personnes avec qui elle travaille. Megan prend plaisir à aider les autres à réussir et adore aider les jeunes à atteindre leur plein potentiel.
« Je crois de tout cœur à la mission de la Fondation Tim Hortons et en ce qu’elle fait pour les jeunes et les communautés qu’elle aide. » – Megan
Catherine

Catherine

(elle) - Toronto (Ontario)

Élevée à Toronto, en Ontario, Catherine en est à la deuxième année de ses études en sciences de la santé à l’Université Western. Elle contribue à lutter contre l’itinérance en participant à divers programmes communautaires, notamment en faisant du bénévolat chaque semaine pour un organisme qui aide les itinérants à devenir autonomes sur le plan économique, et en siégeant au London Youth Mental Health and Addiction Council. En plus de se consacrer à ses études, à ses amis, à sa famille et à son bénévolat, Catherine trouve le temps de siéger assidument au Conseil consultatif des jeunes et elle a terminé le palier 5 de notre programme estival. Sa positivité, sa gentillesse et son désir d’aider les autres à atteindre leur plein potentiel sont admirables et ne passent pas inaperçus.
« Je suis vraiment reconnaissante d’avoir l’occasion d’améliorer un programme qui m’a aidé à m’améliorer. » – Catherine
Philippe

Philippe

(il) - Montréal (Québec)

Originaire de Montréal, au Québec, Philippe est présentement en première année du programme de services financiers et d’assurances du Cégep du Vieux-Montréal. Il a auparavant obtenu un diplôme en sciences de la nature au Cégep André-Laurendeau. Il a terminé notre programme estival en 2017 et il travaille présentement chez ABC-123 Académie à Montréal. L’été, il est animateur d’excursion en chef au Camp Tim Horton pour les enfants à Tatamagouche, en Nouvelle-Écosse. Philippe est un conteur, un enseignant et un collègue formidable à avoir au sein du Conseil consultatif des jeunes et il parle couramment le français et l’anglais. Il adore aider les jeunes à développer leurs forces intérieures, et cultiver un espace sûr et encourageant permettant aux jeunes et à ses pairs de s’épanouir. Philippe s’efforce de vivre en toute simplicité et se sent apaisé lorsqu’il travaille à l’extérieur. Il espère cultiver cette mentalité chez les jeunes qu’ils rencontrent.
« Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est de voir le grand impact positif que nous avons sur les jeunes. » – Philippe